Lettre 80 - Tschirnhaus à Spinoza (2 mai 1676)

  • 9 août 2005


Au très savant
Et très pénétrant philosophe B. de Spinoza,
Ehrenfr. Walther de Tschirnhaus.

Monsieur,

En premier lieu il m’est extrêmement difficile de concevoir comment on peut démontrer a priori l’existence de corps qui ont des mouvements et des figures alors que rien de tel ne se rencontre dans l’étendue quand on la considère absolument. En second lieu je voudrais apprendre de vous comment il faut entendre ce que vous énonciez dans la lettre sur l’Infini [1] dans ces termes : on ne conclut cependant pas que de telles grandeurs dépassent tout nombre par la multitude de leurs parties. Tous les mathématiciens en effet me semblent démontrer au sujet de choses infinies de cette sorte que le nombre des parties dépasse tout nombre assignable et, dans l’exemple des deux cercles, que vous donnez en cet endroit, il ne semble pas que vous établissiez ce que vous aviez annoncé que vous établiriez. Vous montrez en effet seulement qu’ils ne tirent pas cette conclusion de la grandeur excessive de l’espace compris et de ce que nous n’avons pas de maximum et de minimum dans ce cas. Mais vous ne démontrez pas comme vous le vouliez, qu’ils ne le concluent pas de la multitude des parties. [J’ai appris de M. Leibniz que le précepteur du Dauphin de France, appelé Huet, un homme d’un savoir étendu, doit écrire sur la vérité de la religion et réfuter votre Traité théologico-politique. Adieu.] [2]

Le 2 mai 1676.



[2Les mots entre crochets ne se trouvent pas dans les Opera posthuma, mais dans la traduction hollandaise ancienne de cet ouvrage.

Dans la même rubrique

Lettre 57 - Tschirnhaus à Spinoza (8 octobre 1674)

Au très éminent et très pénétrant philosophe
B. de Spinoza,
Ehrenfried Walther de Tschirnhaus.
Monsieur,
Il me paraît étonnant que des (…)

Lettre 58 - Spinoza à Schuller

Au très savant G. H. Schuller,
B. De Spinoza.
RÉPONSE A LA PRÉCÉDENTE
Notre ami J. R. m’a envoyé la lettre que vous avez bien voulu m’écrire (…)

Lettre 59 - Tschirnhaus à Spinoza (5 janvier 1675)

Au très éminent
Et pénétrant philosophe B. de Spinoza,
Ehrenfried Walther de Tschirnhaus.
Monsieur,
Quand aurons-nous votre Méthode pour (…)

Lettre 60 - Spinoza à Tschirnhaus

Au très noble
Et savant Ehrenfried Walther de Tschirnhaus,
B. de Spinoza.
RÉPONSE A LA PRÉCÉDENTE
Monsieur,
Je ne reconnais aucune (…)

Lettre 63 - Schuller à Spinoza (25 juillet 1675)

Au très savant
Et pénétrant philosophe B. de Spinoza,
G. H. Schuller.
Monsieur,
Je rougirais du long silence que j’ai gardé jusqu’à ce (…)

Lettre 64 - Spinoza à Schuller (29 juillet 1675)

Au très savant et honoré G.H. Schuller,
B. De Spinoza.
RÉPONSE A LA PRÉCÉDENTE
Monsieur,
Je suis heureux que l’occasion se soit présentée (…)

Lettre 65 - Tschirnhaus à Spinoza (12 août 1675)

Au très pénétrant
Et savant philosophe B. de Spinoza,
Ehrenf. Walth. de Tschirnhaus.
Monsieur,
Je vous demande une démonstration de ce que (…)

Lettre 66 - Spinoza à Tschirnhaus (18 août 1675)

à Monsieur de Tschirnhaus,
B. de Spinoza.
RÉPONSE A LA PRÉCÉDENTE
... Pour répondre à votre objection je vous dirai qu’à la vérité toute (…)

Lettre 70 - Schuller à Spinoza (14 novembre 1675)

Au très éminent et très pénétrant philosophe
B. de Spinoza,
G. M. Schuller Dr. Med.
Monsieur et très savant Maître,
Je veux croire que ma (…)

Lettre 72 - Spinoza à Schuller (18 novembre 1675)

Au très savant G. H. Schuller, B. de Spinoza.
RÉPONSE A LA LETTRE LXX
Ami très honoré,
Il m’a été fort agréable d’apprendre par votre (…)

Lettre 81 - Spinoza à Tschirnhaus (5 mai 1676)

Au très noble et très savant
Ehrenfried Walther von Tschirnhaus,
RÉPONSE A LA PRÉCÉDENTE
Monsieur,
Ce que j’ai dit dans ma lettre sur (…)

Lettre 82 - Tschirnhaus à Spinoza (23 juin 1676)

Au très pénétrant
Et très savant philosophe B. de Spinoza,
Ehrenfried Walther von Tschirnhaus.
RÉPONSE A LA PRÉCÉDENTE.
Monsieur,
Vous (…)

Lettre 83 - Spinoza à Tschirnhaus (15 juillet 1676)

Au très noble et très savant Ehrenfried Walther von Tschirnhaus,
B. de Spinoza.
RÉPONSE A LA PRÉCÉDENTE
Monsieur,
Pour ce que vous (…)