Publié : 22 octobre 2006

PPD - II - Proposition 19



Le mouvement considéré en lui-même diffère de sa détermination à suivre telle ou telle direction et il n’est pas nécessaire qu’un corps mû, pour être porté dans la direction opposée ou repoussé, soit quelque temps au repos.

Démonstration

Qu’on suppose comme dans la Proposition précédente que le corps A se meuve vers le corps B et soit empêché par B de continuer son mouvement, il conservera donc la totalité de son mouvement (par la Proposition précédente) et ne restera pas immobile le plus petit espace de temps ; toutefois, quand il continuera de se mouvoir, il ne se mouvra pas dans la même direction où il se mouvait auparavant, car on suppose qu’il en est empêché par B ; donc son mouvement se conservant entièrement et la détermination antérieure étant perdue il se mouvra dans la direction opposée (par ce qui est dit au Chapitre II de la Dioptrique) et ainsi (par l’Axiome 2) la détermination à suivre une certaine direction n’appartient pas à l’essence du mouvement, mais en diffère et le corps mû, quand il est repoussé, n’est en repos aucun moment.
C.Q.F.D.