PPD - III - Axiome 2

  • 23 octobre 2006


Une portion de la matière divisée en parties anguleuses, si les parties en sont mues autour de leurs centres propres, requiert un espace plus grand que si toutes les parties en étaient au repos, et que tous leurs côtés fussent en contact immédiat les uns avec les autres.


Dans la même rubrique

PPD - III - Préface

Après cette exposition des principes les plus universels des choses naturelles, il nous faut passer maintenant à l’explication des choses qui en (…)

PPD - III - Postulat

On demande d’accorder que toute cette matière dont est composée le monde visible a été divisée dans le principe par Dieu en particules aussi (…)

PPD - III - Définition 1

PPD - III - Postulat
Par Écliptique nous entendons cette partie d’un tourbillon qui, tandis qu’il tourne autour de son axe, décrit le plus (…)

PPD - III - Définition 2

PPD - III - Définition 1
Par Pôles, nous entendons ces parties d’un tourbillon qui sont les plus éloignées de l’Écliptique, c’est-à-dire qui (…)

PPD - III - Définition 3

Par Tendance au mouvement, nous entendons non une pensée quelconque, mais seulement qu’une partie de la matière est située et poussée à se mouvoir (…)

PPD - III - Définition 4

PPD - III - Définition 3
Par Angle nous entendons tout ce qui dans un corps fait saillie par delà la figure sphérique.
PPD - III - Axiome 1

PPD - III - Axiome 1

PPD - III - Définition 4
Plusieurs petits globes joints ensemble ne peuvent occuper un espace continu.
PPD - III - Axiome 2

PPD - III - Axiome 3

PPD - III - Axiome 2
Plus une partie de la matière est petite, plus facilement elle est divisée par une même force.
PPD - III - Axiome 4

PPD - III - Axiome 4

PPD - III - Axiome 3
Des parties de la matière qui se meuvent dans la même direction et, dans ce mouvement, ne s’éloignent pas les unes des (…)